Accueil > Agenda diocésain
13.

Pèlerinages diocésains

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Qui sont les catéchumènes ?

L’appel décisif sur notre diocèse à eu lieu dimanche 18 février à à 10 h 30 à la cathédrale. La célébration était présidée par Mgr Bataille.

Pour devenir chrétien, le catéchumène, durant un parcours ponctué d’étapes, aidé de ses accompagnateurs et entouré par la communauté paroissiale, vit une démarche qui le prépare à recevoir le baptême et l’eucharistie au cours de la veillée pascale. Le chemin de l’initiation chrétienne est constitué de quatre temps séparés par trois étapes : entrée en catéchuménat, le temps du catéchuménat et le temps de "l’illumination". Tous les détails sur http://www.diocese-annecy.fr/servic...)

Qui sont les catéchumènes ?

Qui sont ces nouveaux-nés dans la foi ?

En France, 73 % ont entre 18 et 40 ans.

Les femmes représentent 66% des catéchumènes.

Leur démarche est souvent en interaction avec les étapes de vie de leurs enfants (naissance, baptême, catéchisme) mais aussi très liée à la préparation du mariage. Une étude de 2017 montre que 33% des catéchumènes se sont mariés il y a moins de deux ans.

Les catéchumènes sont le reflet de la société française : toutes les catégories sociales sont représentées. 75% vivent en milieu urbain ou péri-urbain. 54% s’inscrivent dans une tradition familiale chrétienne et 33% se déclarent sans religion ou « ne sait pas ».

Si la plupart d’entre eux n’ont pas connu d’éducation chrétienne, certains souhaitent être baptisés depuis leur enfance.

Quel est leur parcours ?

Il n’y a pas de parcours type vers le baptême. La majorité des catéchumènes ayant entre 20 et 40 ans, ils sont dans une période de leur vie pleine et intense. Prendre du temps pour se préparer est exigeant. La durée du chemin de l’initiation chrétienne varie donc entre 2 et 3 ans. Au cours de ces années, les catéchumènes prennent conscience des choix de vie et d’un combat spirituel à mener. C’est le temps d’une véritable maturation spirituelle qui se déploie dans toutes les dimensions de la vie. On pourrait dire qu’ils passent d’une vie superficielle à une vie qui a de la profondeur, de l’épaisseur. A la recherche d’une qualité de vie, ils trouvent le chemin de l’harmonie avec eux-mêmes. Ils sont aussi sensibles à l’avenir de la planète. Dès lors, leur relation avec les personnes et l’environnement sont transformées au fur et à mesure de leurs progrès spirituels, de leur imprégnation personnelle de l’Evangile.

Une hausse qui se confirme

Les données statistiques recueillies cette année par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) montrent une nouvelle progression de la demande de célébrations des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie). L’augmentation est de 5,58% depuis l’an passé, 42,26% sur les cinq dernières années, et 55,39% sur dix ans. En cette année 2017, 4503 adultes, dont 4208 en métropole, ont été baptisés durant la Vigile de Pâques.

Quel défi pour l’Eglise ?

Les catéchumènes sont une source de vie pour toute l’Eglise. Ces sources jaillissantes sont appelées à irriguer la communauté toute entière. De la même manière, l’expérience de la communauté est essentielle pour un catéchumène. Près de 10.000 personnes s’investissent dans les diocèses et les paroisses pour les accueillir et les accompagner tout au long de leur parcours. Cette dynamique est portée par les curés de paroisse. C’est une cause de joie pour eux et pour toute l’Eglise qui est stimulée par cette croissance.

Article complet sur le site de la Conférence des Évêques de France

Le parcours des catéchumènes

1 / LE PRÉ-CATÉCHUMÉNAT C’est le temps de la première évangélisation qui peut durer parfois plusieurs années jusqu’à l’entrée en catéchuménat, où l’Église les reçoit et les inscrit comme chrétiens catéchumènes. Une célébration d’entrée en catéchuménat marque cette étape.

2 / CATÉCHUMÉNAT Commence alors le temps du catéchuménat, qui est un temps d’apprentissage de la vie chrétienne, avec des moments de catéchèse et la célébration de rites spécifiques. Ce temps mène à l’appel décisif, célèbre d’ordinaire le 1er dimanche de carême.

L’appel décisif

Après maturation de leur foi et au terme du catéchuménat, les catéchumènes sont appelés par l’Évêque, à recevoir dans la prochaine célébration de Pâques les sacrements de l’initiation chrétienne. Lors de la célébration, chacun est appelé par son nom, parfois un nom nouveau qui est inscrit sur des registres confiés à la prière de l’Église. L’appel décisif est le moment où l’appel de Dieu est manifesté solennellement. L’Église exprime sa sollicitude envers les catéchumènes.

3/ LE CARÊME L’étape suivante, plus courte et plus intense, correspond au carême et du combat spirituel. Ce temps appelé « de la purification et de l’illumination » conduit à la réception des sacrements dans la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques

Les sacrements de l’initiation

À l’issue de cette période de cheminement spirituel, les catéchumènes reçoivent les sacrements par lesquels tout chrétien est initié. Ces sacrements sont au nombre de 3 : le baptême, la confirmation et l’eucharistie.

4/ LE TEMPS DE LA MYSTAGOGIE Un temps est ensuite proposé pour approfondir et comprendre le mystère célébré dans ces sacrements (temps dit de la « mystagogie »). Les nouveaux baptisés ou « néophytes » participent alors à la vie et à la mission de l’Église au sein de la communauté des chrétiens.

Source http://eglise.catholique.fr/approfo...





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 14.02.2018 22:31 - Mis à jour le : 28.02.2018 22:12