Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Dossier : Assises chrétiennes de l’écologie à Saint-Etienne 2011
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Assises chrétiennes de l’écologie : Chrétien, quel écolo êtes-vous ?

On est tous un peu écolo, signe des temps oblige. Mais jusqu’où va notre engagement ? Les Assises chrétiennes de l’écologie, qui se déroulent à Saint-Étienne les 11, 12, 13 novembre prochains, inviteront chacun d’entre nous à approfondir la question...

JPEG - 116.8 ko

Engagement, voire conscience écologique... la question sera largement posée lors de Assises chrétiennes de l’écologie, organisées par le P. Jean-Luc Souveton, prêtre du diocèse ; Jean-Claude Noyé, journaliste à Prier, et Élise Bancon, chargée de mission auprès des Scouts et Guides de France. Bien plus que cela, l’événement sera l’occasion pour les chrétiens, mais plus généralement tous les hommes de bonne volonté concernés par la question écologique, d’entrer en dialogue et de partager leurs expériences. Car la préservation de la planète, la sauvegarde de la Création, est bien une question universelle, s’il en est.

Conférences, tables rondes et ateliers permettront de mieux comprendre les enjeux de la crise écologique et de partager de pistes concrètes de réflexion et d’action. Pour ceux qui doutent encore de l’urgence écologique, un atelier abordera le négationnisme du réchauffement climatique. Pour ceux qui veulent agir au quotidien, des expériences seront présentées : jardins biologiques partagés, calcul de l’empreinte écologique, visite d’une maison écologique... Ceux qui s’interrogent sur le lien entre économie et développement durable s’orienteront vers des réflexions sur une nouvelle éthique de production et de consommation. La question de l’alimentation et de l’agriculture, qui se rappelle régulièrement à nous, sera également abordée en table ronde, ainsi que la part prise par la sphère politique dans la crise actuelle et son rôle nécessaire dans les solutions à envisager.

Écologie personnelle

Mais les Assises inviteront chacun à pousser plus loin encore le raisonnement. Car crise écologique équivaut à crise du sens, à une écologie collective et personnelle en danger, à une société dans laquelle la production individuelle a pris la place de la richesse collective, où notre regard sur autrui et sur le monde est devenu consommateur et non acteur. De grands noms comme Jean-Marie Pelt, Jean-Bapstiste de Foucault, Elena Lasida, Pierre Rabhi ou Hubert Reeves nous inviterons à suivre un nouveau chemin, éclairé à la lumière de l’Évangile : celui où l’économie se mettrait au service du projet commun, où plus de justice, de sobriété et de créativité donnerait du sens, où notre regard émerveillé renouvellerait notre présence au monde pour relever le défi écologique... Rendez-vous en novembre à Valbenoîte.

Eva de Grave





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 08.07.2011 10:22 - Mis à jour le : 14.11.2011 22:14