Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Homélie de la Pentecôte 2014- Mgr Dominique Lebrun

Homélie pour la Solennité de la Pentecôte
Célébration du sacrement de la confirmation de 34 adultes et 28 jeunes.
Cathédrale saint-Charles – dimanche 8 juin 2014

Confirmation des adultes sur le Diocèse de St-Etienne.

Emission RCF du jeudi 29 mai 2014


Monition d’ouverture

Chers amis,

Vous êtes 34 adultes d’une dizaine de paroisses, vous êtes 14 jeunes du collège des Chartreux, vous êtes 14 jeunes de la paroisse Saint-Etienne désireux de recevoir la confirmation ce matin et, pour deux d’entre vous, désireux de communier pour la première fois. C’est vraiment la fête de la Pentecôte ! Merci à vous tous qui les accompagnez, aux équipes d’accompagnement, aux parrains et marraines, aux conjoints, aux amis … ils sont de votre famille ou de votre paroisse ou de la communauté des gens du voyage, de l’aumônerie étudiante et du patronage Saint JOSEPH.

C’est une grande joie pour toute l’Eglise et pour Dieu ! Que chacun d’entre nous, quelque soit son chemin de vie et de foi, soit le bienvenu. Je suis sûr que le Seigneur a quelque chose à lui dire au cours de cette célébration. Si vous le voulez bien, faisons silence quelques instants.


Homélie

Ac 2, 1-11 ; Ps 103
1 Co 12, 3b-7.12-13 ; Jn 20, 19-23

Homélie

« Ils furent tous remplis de l’Esprit Saint » Ac 2, 4, raconte Saint Luc dans les Actes des apôtres. Saint Jean, dans une phrase similaire, dit : « Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur » (Jn 20, 20). L’Esprit Saint est la joie !

Plusieurs, parmi vous, m’ont écrit leur joie. Grâce à une rencontre, grâce à votre mariage, grâce à la parole d’un prêtre ou d’un chrétien, grâce à un événement … ou tout doucement dans votre cœur, une joie nouvelle a surgi. Une vie nouvelle a refait surface. Une espérance nouvelle vous a fait sortir d’un enfermement. En lisant vos lettres ou en parcourant vos récits de vie, je suis frappé par ce plus, par ce mieux, par cette ouverture nouvelle.

De quoi s’agit-il ? Vous le comprenez de plus en plus : votre vie a une valeur infinie car elle est de Dieu et elle va à Dieu. Il y a en vous de l’invisible qui est plus important et plus joyeux que le visible. Vous êtes aimés de manière infinie par Dieu, et il vous propose de vivre de cet amour.

Ce que je décris là, ce que je vois en vous, c’est JÉSUS lui-même. JÉSUS vient de Dieu et il retourne à son Père : vous êtes les membres du Corps du Christ (cf. 1 Co 12, 12) ; seuls quelques disciples ont vu l’Invisible qui est en lui, sa force et son amour infini. Ses disciples l’ont vu par intermittence lors de sa vie terrestre : quelques miracles, quelques paroles encore inconnues au milieu d’une vie de prophète comme les autres prophètes. Et ils ont été très peu à percevoir dans la passion et la mort visibles de JÉSUS, l’amour que personne n’avait encore jamais vu, et qui nous fait vivre aujourd’hui, qui nous rassemble ce matin.

Ils sont quelques-uns à voir JÉSUS ressuscité qui se joue de leur peur et de leur enfermement : La Paix soit avec vous (Jn 20, 19.21). Ceux-là sont devenus des disciples-missionnaires.

Vous aussi, vous devenez ses disciples. Après avoir aperçu de manière souvent intermittente son amour infini, aujourd’hui, vous êtes unis définitivement à sa mission par le sceau de l’Esprit Saint : « De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20, 21).

N’ayez pas peur d’être à votre tour des disciples missionnaires, avec vos limites, vos péchés sans doute. Votre joie intérieure doit être votre moteur. Il n’y a pas d’homme ou de femme sur terre qui ne soit en attente d’une telle joie : recevoir la paix de Dieu, de la part de Dieu lui-même dont vous devenez les envoyés. Il peut y avoir des obstacles à la mission : votre timidité, votre ignorance encore de tant de choses que vous découvrirez grâce à la foi et à la Parole de Dieu, les circonstances de la vie aussi. Jésus les connaît pour les avoir habitées. Avec la communauté, Il vous aidera à les dépasser. En fait, il n’y a qu’un seul obstacle véritable pour lui : c’est le péché. C’est pourquoi en envoyant ses disciples, il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » (Jn 20, 22-23).

Entendez cela de deux manières. L’Esprit Saint vous est donné pour vous aider à combattre vos péchés ou ceux qui vous entourent, ceux de la société et du monde aussi. Certains d’entre vous ont fait l’expérience forte d’être arraché à la drogue, à l’alcool, au mensonge, à l’adultère, à la tiédeur ou à d’autres compromissions avec le mal. Entendez-le aussi comme la mission de l’Eglise de pardonner au nom de JÉSUS par ses prêtres dans les sacrements mais aussi par vous : pardonnez sans compter ! Plusieurs fois, JÉSUS a dit qu’il y avait une très grande joie dans le ciel pour celui qui revient vers lui. Frères et sœurs, voulez-vous participer à la joie des confirmés d’aujourd’hui ? Si vous n’êtes pas encore baptisé ou confirmé, ne voudriez-vous pas participer à la joie de Dieu ? Et si vous êtes déjà confirmés, voulez-vous réveiller en vous le don de l’Esprit Saint. Il veut faire de nous et de notre vie un don pour les autres et pour Dieu. Cinquante-huit fois, je vais dire : « Sois marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu ! » Cinquante-huit fois, si vous le voulez bien, dites « 

Amen ! » Oui, je désire la joie de Dieu, je désire entendre Jésus ressuscité me dire : « La paix soit avec vous ! ».

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 11.06.2014 20:23 - Mis à jour le : 18.09.2014 09:32