Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Homélie du 8 décembre 2010, fête de l’Immaculée conception

JPEG - 21.7 ko

Homélie de Mgr Dominique Lebrun pour la fête de l’Immaculée Conception à la cathédrale Saint-Charles. Une célébration du 8 décembre en présence de nombreuses personnalités venus marquer les 40 ans de notre diocèse.

Solennité de l’Immaculée conception – 8 décembre 2010 – Cathédrale Saint-Charles _Gn 3, 9-15.20 – Ps 97 _Ep 1 , 3-6.11-12 ; Lc 1, 26-38

- Télécharger l’homélie au format PDF

Homélie

Dans quelques jours, notre diocèse aura 40 ans. Je salue avec respect les autorités civiles et militaires qui ont bien voulu répondre à notre invitation en cette occasion. J’aurais le plaisir de les rencontrer personnellement après notre célébration.

Leur présence dans notre assemblée est significative. Vous avez, chacun, vos convictions philosophiques et religieuses que nous respectons infiniment. En acceptant d’être parmi nous, vous comprenez notre profonde aspiration à être au service de la portion d’humanité qui habite ce territoire défini il y a 40 ans.

Notre aspiration est fondée sur notre foi. Où es-tu donc ? (Gn 3, 9) sont les premières paroles de Dieu à l’homme qui est entré dans la désobéissance. Où es-tu donc ? est la première question d’un dialogue entre Dieu et l’humanité qui se poursuit encore aujourd’hui.

Dieu n’est pas tombé sur l’homme pécheur pour l’écraser. Il l’interroge et s’explique avec lui : Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Qu’as-tu fait là ? (Gn 3, 11.13) Le seul qui est condamné par Dieu est le serpent : tu seras maudit parmi tous les animaux (Gn 3,14). L’homme et la femme sont épargnés ; bien mieux une protection semble promise à la femme : Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance (Gn 3,15). Dieu contre qui l’homme s’est révolté se transforme en son avocat, son défenseur : quelle humilité, déjà !

Dialogue de vérité et d’espérance, tel pourrait être le sous-titre de ce poème de la Genèse.

Et voilà que ce dialogue, après tant d’autres, trouve un écho singulier dans le récit de l’annonce faite à Marie. Elle partage la crainte de l’humanité mais ne se dérobe pas. Alors qu’Adam avait rejeté la faute sur Eve et Eve sur le serpent, la Vierge Marie renverse la situation : en disant « oui » à l’œuvre inattendue de Dieu, elle fait entrer l’humanité dans la spirale de l’obéissance : Voici la servante du Seigneur (Lc 1, 38) !

La Vierge Marie est, par la grâce de Dieu, l’exacte antithèse de l’orgueil de nos premiers parents que nous partageons originellement. Elle se soumet au plan de Dieu, car rien n’est impossible à Dieu (Lc 1, 37).

JPEG - 101.7 ko
La tentation d’Adam et Eve par Tommaso Masolino da Panicale fresque de la chapelle Brancassi Florence

Notre société souffre. Alors même que le fond du cœur de chaque homme ressemble à celui de la Vierge Marie, il continue à se battre de bien des manières, il continue à rejeter la faute sur l’autre, il continue à ne pas voir dans toute l’humanité les enfants du même Père. Il préfère les sirènes des serpents aux commandements de Dieu. Alors Dieu continue de le chercher et de dialoguer : Homme où es-tu ? Pourquoi as-tu fait cela ?

L’Eglise aimerait pouvoir dire en vérité chaque jour : Voici la servante de l’humanité comme la Vierge Marie a dit « Voici la servante du Seigneur ». L’Eglise aime être au service du Seigneur et de l’humanité en poursuivant leur dialogue : - Sois sans crainte, dit Dieu à l’homme – Comment cela va-t-il se faire ?, dit l’homme à Dieu (cf Lc 1, 30.34).

Les responsables du bien commun que sont les élus, les chefs des services de police et de gendarmerie, les autorités judiciaires, les responsables économiques et sociaux se posent souvent la question : Comment cela va-t-il se faire ?

La réponse de l’ange tient en quelques mots : s’ouvrir à l’Esprit Saint qui est l’amour du dialogue infini entre le Père et le Fils ; et relever ses manches en allant aider l’autre : La Vierge Marie accueille l’Esprit Saint en elle et se met en route pour aller aider sa cousine enceinte.

Si les finances sont limitées, le cœur de l’homme ne l’est plus quand il est habité par l’Esprit Saint et qu’il choisit de se tourner vers son prochain qui le précède dans le don de la vie.

Emmanuel Rochigneux, séminariste de notre diocèse, a été institué lecteur aux vêpres célébrées à la Grand’Eglise ; il sera institué acolyte dans quelques instants. Emmanuel, tu es appelé au service du dialogue entre Dieu et son humanité. Que la Vierge Marie soit ton modèle et ta protectrice ! Que le Seigneur te donne de révéler aux hommes de notre temps notre Dieu qui parle, Dieu en dialogue d’amour par son corps livré sur l’autel. Que le dialogue entre Dieu et l’humanité rétabli positivement par la Vierge Marie soit notre chemin et notre joie à tous, comme il l’est depuis 40 ans … non, depuis 2000 ans, non depuis l’éternité !

DOMINIQUE LEBRUN
Evêque de SAINT-ETIENNE.

- En savoir plus : 8 décembre : fête de l’Immaculée Conception





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 16.12.2010 13:58 - Mis à jour le : 03.01.2011 20:32