Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Dossier : Assises chrétiennes de l’écologie à Saint-Etienne 2011
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Ouverture des Assises chrétiennes de l’écologie

En présence de Jean-Claude Noyé, journaliste à la revue Prier, Jean-Luc Souveton, prêtre du diocèse de Saint-Etienne, Elise Bancon, chargé de mission auprès des Scouts et Guides de France, et Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne.

Elise Bancon a salué la forte participation des mouvements de jeunes du diocèse de Saint-Etienne, ACE, MRJC, Scouts et Guides d’Europe, et Scouts et Guides de France. Ces derniers étaient venus nombreux de toute la région Loire Auvergne, pour assister à des ateliers, mais aussi pour s’occuper des enfants.

Elise Blanchon et Jean-Claude Noyé/© photo Ch. Defrance

Dans son message d’ouverture, Mgr Dominique Lebrun a cité le message du Président du Conseil Pontifical Justice et Paix, reçu à l’occasion de ces Assises. En voici un extrait : " Le Conseil Pontifical Justice et Paix s’emploie à ce que, dans le monde, soient promues la justice et la paix selon l’Evangile et la Doctrine sociale de l’Eglise… L’équipe suit de près les enjeux tels que les tensions sociales, le droit international et humanitaire, les conflits et la sécurité, la politique nationale et internationale, l’économie et la finance,…et bien entendu l’environnement."
Et de citer le Bienheureux Jean-Paul II et le Patriarche œcuménique Bartholomée I qui, lors d’une déclaration commune, affirmèrent que « si nous examinons attentivement la crise sociale et écologique que la communauté mondiale doit affronter, nous devons constater que nous trahissons encore le mandat que Dieu nous a confié : être les gardiens appelés à collaborer avec Dieu en vue de veiller sur la création dans la sainteté et la sagesse (…) »

Dominique Lebrun et Jean-Luc Souveton /© photo Ch. Defrance "Nous sommes, chacun à notre niveau, des administrateurs passagers de l’environnement, appelés à le recevoir comme un don, à en profiter intelligemment tout en respectant et à le transmettre à nos successeurs".

Ainsi qu’un message du Patriarche œcuménique Bartholomée I, dont voici un extrait :
« Il convient avant tout de redécouvrir le caractère sacré de la terre et de tout ce qui se meut sur sa surface, aussi bien que dans son antre. Ce n’est que dans cette perspective que nous serons capables de fournir les signes tangibles d’une exemplarité telle qu’elle nourrira le débat public et dynamisera l’action politique, tant sur le plan national, que dans le contexte international. (…)

C’est pourquoi, nous souhaitons que ces Assises Chrétiennes de l’écologie soient non seulement une réussite sur le plan de la fréquentation, mais qu’elles puissent permettre une prise de conscience accrue de l’urgence d’une réaction s’inscrivant dans le long terme. Car il existe une réponse probablement chrétienne aux questions environnementales, susceptibles de trouver un écho favorable, par la qualité de ses réflexions, et la pertinence de ses analyses, dans une société aussi sécularisée que celle dans laquelle nous évoluons aujourd’hui (…) »

Chantal de Rosemont ©/ photo Ch. Defrance





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 14.11.2011 16:45 - Mis à jour le : 14.11.2011 17:53