Accueil > Agenda diocésain
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Pèlerinage à Notre Dame de Pitié du 14 au 19 septembre 2017

Le pèlerinage à Notre Dame de Pitié à Saint-Genest-Lerpt aura lieu du 14 au 19 septembre 2017.
Il s’agit d’une semaine de prière ponctuée par des messes quotidiennes, des chapelets, un chemin de croix et des moments forts comme une conférence, vendredi 15 septembre, sur les chrétiens d’Orient proposée par Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient ou un temps de louange animé par la chanteuse chrétienne Danièle Sciacky .
Programme 2017 :

Notre-Dame de Pitié : Un peu d’histoire

Le pèlerinage Notre-Dame de Pitié est une tradition qui perdure depuis plusieurs centaines d’années à Saint-Genest-Lerpt

La paroisse de la commune serait née en 1085, date à laquelle le doyen du chapitre de l’église métropolitaine de Lyon lui fit don de la terre de Saint-Genest-Lerpt qu’il avait acquise. La première chose que firent alors les chanoines fut d’y construire une église et d’y établir le service religieux. Déjà à cette époque, un culte spécial était voué sur la commune à Notre-Dame de compassion, appelée également Notre-Dame de Pitié. La vie était alors misérable : graves fléaux, pestes et guerres décimaient les populations. Celles-ci ressentaient donc le besoin de prier la foi. Deux autels étaient dédiés à Notre-Dame de Pitié dans l’église paroissiale. Par la suite, les habitants souhaitèrent lui consacrer un sanctuaire bien distinct : une chapelle lui fut alors dédiée au sein de l’ancien cimetière vers 1630. La date de 1 753 est gravée sur un parpaing, à droite de la porte principale de la chapelle ; celle-ci semble correspondre au moment où M. Durelle, alors curé de Saint-Genest-Lerpt, a béni la chapelle. Cette dernière avait été restaurée en 1714 grâce aux bons soins de M. Champier, curé de la commune de 1754 à 1780.

La tradition indique que « probablement vers l’année 1663, au moment où sévissait la peste effroyable, les habitants de Saint-Genest (nom de l’époque) s’engagèrent à élever une chapelle à Notre-Dame de Pitié et à chômer le jour de la fête de l’exaltation de la Sainte-Croix si le fléau cessait ». Le pèlerinage semble ainsi s’être établi aux environs de 1753. Très peu d’écrits sont restés sur le pèlerinage et la tradition ne parle pas de la procession qui a dû débuter à ce momentlà. Cependant, c’est surtout à partir de 1891 que les processions prirent une grande importance. Tous les ans, le 14 septembre, on venait en grande cérémonie chercher dans la chapelle, la statue de la vierge, parée pour l’occasion de vêtements éclatants et de bijoux.

Au début du XXe siècle, jusqu’à 30 0000 personnes se dépla- çaient à Saint-Genest pour cette célébration. Le 9 mars 1906, en raison de frictions entre cléricaux et le maire de la commune, les processions sont interrompues. Puis, à la demande des fidèles et des commerçants, la manifestation reprend en 1920. Après une interruption de trois années entre 1907 et 1910, due à un arrêté municipal, le pèlerinage migre vers Roche-la-Molière. Le pèlerinage, et sa traditionnelle procession n’ont, depuis ces nombreuses années, jamais perdu leurs engouements. C’est ainsi que la tradition se mêle à une merveilleuse légende, encore vivante aujourd’hui. Cette année encore, les pèlerins feront le déplacement pour célébrer Notre-Dame de Pitié à travers la procession dans les rues de la ville. (le Progrès, édition du 14 août 2015)





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 05.07.2017 10:50 - Mis à jour le : 06.07.2017 11:58
  • septembre 2018
  • Samedi 15 septembre 2018 20:15-23:00 - église, Saint-Genest-Lerpt :
  • Conférence de Mgr Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient : « Chrétiens d’Orient, résister sur notre terre »