Accueil > Agenda diocésain
13.

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Yukiko Jojima en concert à l’église saint-Louis (Saint-Etienne)

L’organiste japonaise inaugurera le 1er décembre la XXème saison de concerts spirituels organisés par l’association Renaissance de l’orgue de Saint-Louis

Yukiko Jojima a commencé ses études d’orgue avec Tsuguo Hirono et Makiko Hayashima à l’université des Beaux-Arts de Tokyo, où elle a obtenu ses diplômes de licence, masters et certificat d’aptitude.

- Au programme de ce samedi 1er décembre
Les num komm der heiden heiland (viens, maintenant, sauveur de païens) BWV 659 de Bach, celui de Buxtehude, ainsi que celui de Bruhns.
Chorals de Bach composés pour l’Avent,
Une pastorale, le Magnificat BuxWV 203 de Buxtehude, et celui de Weckmann.

Entrée libre

Pour sa vingtième saison, l’association Renaissance de l’orgue de saint-Louis à Saint- Etienne entend rester fidèle à ses objectifs. L’orgue, la voix, la musique sacrée, et un accès libre à tous les concerts, en constituent le leitmotiv qui va se décliner cette année au fil des grands événements spirituels.

Coup d’envoi ce samedi 1er décembre, avec comme invitée l’organiste japonaise Yukiko Jojima, originaire de Tokyo. Pianiste de formation, elle a commencé ses études d’orgue avec Tsuguo Hirono et Makiko Hayashima à l’université des Beaux-Arts de Tokyo, où elle a obtenu ses diplômes de licence, masters et certificat d’aptitude. En 2003 elle vient étudier au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon où elle travaille avec Jean Boyer, Louis Robilliard, François Espinasse et Liesbeth Schlumberger, et où obtient son diplôme national d’enseignement supérieur de musique en 2006.

Elle se produit régulièrement en concert en France, au Japon, aux Etats-Unis et enseigne le piano et l’orgue dans la région lyonnaise. Elle est également organiste de l’église Immaculée Conception de Lyon et Notre-Dame de Saint-Vincent et Saint-Paul à Lyon. Le programme de ce samedi 1er décembre comprendra les num komm der heiden heiland (viens, maintenant, sauveur de païens) BWV 659 de Bach, celui de Buxtehude, ainsi que celui de Bruhns. On pourra aussi entendre des chorals de Bach composés pour l’Avent, ainsi qu’une pastorale, le Magnificat BuxWV 203 de Buxtehude, et celui de Weckmann.





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 21.11.2018 18:19 - Mis à jour le : 29.11.2018 09:10