evenements/avec-mere-teresa-accueillir-le-pauvre
Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Facebook Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Instagram Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Youtube
ET - Actus

Événements

Avec mère Teresa, une neuvaine pour accueillir le pauvre, notre « petit » frère

Date
06/11/2021 - 14/11/2021
Toute la journée

Programme

Le dimanche 14 novembre 2021, nous célébrerons la Vème journée mondiale des pauvres. Message du Pape François

 A cette occasion, le pôle Diaconie nous propose de vivre un temps de neuvaine en compagnie de Mère Teresa  afin de porter dans la prière nos frères plus fragiles et en situation de pauvreté. Cette neuvaine est aussi l’occasion, pour chacun de nous, de confier notre mission commune au service du frère, d’où que nous soyons, là où nous vivons, là où nous sommes engagés et témoignions de notre foi, avec nos merveilles et nos fragilités.

Notre prière commencera le samedi 6 novembre pour se conclure le dimanche 14 novembre, journée mondiale des pauvres.

Se préparer à accueillir le pauvre, notre « petit » frère – présentation par Damien Muller (coordinateur du Pôle Diaconie) de la Neuvaine

 

Concrètement ?

La neuvaine sera proposée sous 2 formes :

  • Un livret au format imprimable, disponible sur le site web. Ou dans votre paroisse (vous renseigner)
  • Au format numérique, chaque jour du 6 au 14 novembre, la proposition du jour est publiée (dès la veille) sur le site web et la page Facebook du diocèse.
  • Une version AUDIO sera également disponible avec le format numérique. Vous la retrouverez également chaque jour sur le format numérique

Nous nous laisserons guider par le visage de Sainte Mère Térésa de Calcutta, apôtre de la Paix, visage d’amour du Christ auprès des plus petits et des souffrants. « Nous réalisons que ce que nous accomplissons n’est qu’une goutte dans l’océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l’océan, elle manquerait » (Mère Térésa)

Chaque jour, la neuvaine proposera une intercession à partir d’un « visage » de Mère Térésa et d’un mouvement, où d’une équipe engagée auprès des plus petits. Il y aura un verset d’Évangile, une courte méditation et une prière de la Sainte. La neuvaine peut être complétée par un Notre Père, un Je vous salue Marie et un Gloire au Père, et bien entendu, par un joli signe de Croix au début et à la fin !

Clément d’Alexandrie disait que la prière est avant tout « un entretien intime avec Dieu » et Jésus nous demande de ne pas “rabâcher comme les païens qui s’imaginent que c’est à force de paroles qu’ils seront exaucés” (Matthieu 6, 7).

Pour rendre notre prière plus vivante tout au long de la neuvaine, n’hésitons pas à prendre des moments de silence, d’oraison et de prière spontanée et de soigner le décor (bougie, fleurs, …)

Nous pouvons également adapter le contenu à notre sensibilité : nous aimons les psaumes ? Nous souhaitons relire un chapitre de la bible en particulier ? Nous connaissons une prière qui nous touche ? N’hésitons pas à insérer ces éléments dans notre temps de prière, quitte à en supprimer d’autres qui ne nous nourrissent pas tant.

Chacun l’aura compris, cette neuvaine, nous propose de vivre dans la communion fraternelle, un temps de prière authentique qui ouvre nos cœurs au Seigneur et nous prépare, selon nos charismes, à accueillir, le pauvre, l’étranger, le malade, le prisonnier, celui qui a soif, faim et qui est nu (Mt 25)

Le livret d’accompagnement

 

Écouter la neuvaine

 

Ecouter la neuvaine sur Youtube

Playlist des neuf fichiers ici

 

Une neuvaine, qu’est-ce que c’est ? Pour quoi faire ?

La neuvaine (du latin “novem”, neuf), consiste à prier durant neuf jours consécutifs pour confier à Dieu une intention ou demander une grâce particulière en ayant recours à l’intercession de la Vierge Marie ou d’un saint.

Les neuf jours d’une neuvaine font référence aux neuf jours qui séparent l’Ascension de la Pentecôte.

Dans la Bible, cette période est pour les disciples et la mère de Jésus une période d’attente qu’ils vivent dans la prière “Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière” (Actes 1, 14)

La neuvaine est une manière privilégiée de prier car elle nous permet de prendre notre temps dans la prière : prendre le temps de déposer aux pieds du Seigneur une situation difficile, de lui confier une intention particulière mais aussi de préparer nos cœurs à recevoir ses grâces et d’accueillir l’Esprit Saint en nous, comme les Apôtres à la Pentecôte.

Prier avec les saints fait partie de la tradition de l’Église. “Les saints ne cessent d’intercéder pour nous auprès du Père” et ainsi “leur sollicitude fraternelle est du plus grand secours pour notre infirmité” (Lumen Gentium §49)

Nos souffrances, nos épreuves et nos limites peuvent être portées par les saints : du ciel ils intercèdent pour nous auprès du Père et co-agissent avec lui dans le quotidien de nos vies.

Sainte Thérèse de Lisieux disait “Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre” et Saint Dominique, sur son lit de mort, tenait quant à lui à rassurer ses frères : “Ne pleurez pas, je vous serai plus utile après ma mort et je vous aiderai plus efficacement que pendant ma vie”.

 Belle neuvaine à chacun de vous et bon chemin dans le service du « petit » frère !