Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Facebook Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Instagram Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Youtube
Mgr Sylvain Bataille

Notre évêque, Mgr Sylvain Bataille

24 janvier 2019 : Points de repères pour la préparation au mariage

Ces points de repères ont été élaborés à partir d’une mise en commun des différentes expériences des équipes de préparation au mariage du diocèse, dans la dynamique d’Amoris laetitia et de La joie de l’Évangile. Ils veulent aider ces équipes à accomplir leur mission cruciale pour les couples qui s’engagent et pour toute la société.

10 février 2019 : Point de repères pour la préparation au mariage par Mgr Sylvain Bataille

Télécharger « Point de repères pour la préparation au mariage ».pdf

Introduction

 « Au commencement, le Créateur les fit homme et femme et il leur dit : « Voilà pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’une seule chair » (Mt 19, 4-5).

Le mariage est au cœur du projet de Dieu pour l’humanité. Il est au fondement de la famille, cellule de base de notre société. Il répond à un des désirs les plus profonds du cœur humain et constitue un formidable défi. Le sacrement permet de le vivre dans toute son ampleur. L’église a la joie et la responsabilité de préparer les personnes à cet engagement, de recevoir leur consentement et de leur transmettre la grâce pour le vivre. Ces points de repères ont été élaborés à partir d’une mise en commun des différentes expériences des équipes de préparation au mariage du diocèse, dans la dynamique d’Amoris laetitia et de La joie de l’Évangile. Ils veulent aider ces équipes à accomplir leur mission cruciale pour les couples qui s’engagent et pour toute la société.

1- Importance du premier accueil

Un premier contact chaleureux

Il n’est pas facile, pour la plupart des couples, de venir frapper à la porte de l’église pour demander le sacrement de mariage. Il est donc important qu’ils se sentent, dès le premier instant, accueillis chaleureusement, tels qu’ils sont, sans jugement. L’accueil paroissial doit simple- ment prendre les coordonnées du couple, pour que l’on puisse lui proposer, dès que possible, une rencontre initiale pour un premier échange personnel. à ce stade, on ne s’engage pas encore sur la date du mariage.

La rencontre initiale…

Étant donné la diversité des situations matrimoniales et des demandes, il est nécessaire que la rencontre initiale soit assurée par une personne qui ait la compétence pour le faire (prêtre, diacre ou laïcs formés à cette mission) et qui prenne le temps d’écouter les fiancés afin de mieux percevoir leur demande et leur situation concrète. On leur fera découvrir l’intérêt de prendre le temps et les moyens de se préparer en profondeur à ce « oui pour toujours » qui engage toute leur vie. Cette préparation prendra en compte les différentes dimensions du mariage : l’amour humain (cf. no 2), la dimension spirituelle (cf. no 3) et l’expérience de l’église (cf. no 4).

…pour une proposition personnalisée

Cette rencontre initiale est un moment de discernement important. Il permet de cerner le projet des fiancés et de leur présenter la « proposition » du mariage chrétien pour qu’ils puissent s’engager en connaissance de cause. Selon leurs attentes, leur chemin de vie, on pourra suggérer, en plus du parcours paroissial, d’autres propositions complémentaires (retraite pour fiancés, parcours B.A.-BA, Alpha…). Le chemin de préparation au mariage (de la rencontre initiale à la célébration) se déploiera sur une année afin de s’inscrire dans la durée. C’est une condition indispensable pour donner aux fiancés les moyens de s’engager sérieusement dans le mariage chrétien et de poser les fondations d’un amour durable et solide. C’est aussi le moment où l’on repère les éventuels empêchements au mariage. Pour les couples dont on ne pourra pas célébrer de mariage sacramentel (car déjà engagés dans une autre union), un chemin de foi sera proposé (cf. Points de repère pour l’accompagnement des situations conjugales dites « irrégulières »).

2- Grandeur et exigence de l’amour humain

La Bonne Nouvelle de l’amour humain

Les fiancés ont parfois une vision blessée de l’amour, notamment s’il y a des divorces dans leur entourage. Il est donc important de leur permettre de découvrir la beauté de l’amour humain, la grandeur du projet de Dieu pour l’homme et la femme, et le chemin de salut en Jésus-Christ. La théologie du corps donne un éclairage lumineux sur ces questions. Elle fait partie intégrante de la préparation au mariage et elle leur offrira des points de repère importants et concrets.

S’engager dans le mariage

Pour pouvoir s’engager en vérité dans le mariage chrétien, les fiancés doivent s’approprier les quatre piliers fondamentaux de cet engagement (liberté du don de soi, fidélité, indissolubilité et ouverture à la vie) et être aidés pour les vivre dans leur quotidien.

Vivre le mariage au quotidien

On réfléchira avec les fiancés à la question de la communication dans le couple, au pardon, aux attitudes à adopter pour protéger et déployer leur amour. On leur donnera l’occasion d’échanger et d’approfondir des questions essentielles comme l’éducation des enfants, la vie familiale, la relation à la belle-famille, les choix professionnels, la place de la famille dans la société et dans l’église…

3- Approfondir la foi et accueillir Dieu dans son couple

Accueillir Dieu dans son couple

Même si les fiancés ne viennent pas consciemment dans le projet d’un cheminement chrétien, en partant de leur histoire et du désir qui habite leur coeur, les accompagnateurs les aideront à percevoir la dimension sacrée de leur amour et la présence aimante de Dieu dans leur vie. Leur désir d’engagement est le signe d’une croissance dans leur maturité humaine : ce temps de préparation peut alors devenir un moment favorable pour vivre une expérience de Dieu plus personnelle. Il est de notre mission d’annoncer les éléments les plus fondamentaux de la foi : Jésus mort et ressuscité par amour pour nous, il nous libère du péché pour nous permettre d’aimer en plénitude (c’est-à-dire le Kérygme). Cet amour du Christ est une force pour renouveler leur alliance conjugale jour après jour (cf. Amoris Laetitia 77, 207, 221). Comme le Pape François nous y invite, « il ne serait pas bon qu’ils arrivent au mariage sans avoir prié ensemble l’un pour l’autre, en sollicitant l’aide de Dieu pour être fidèles et généreux » (AL 216).

En lien avec le service de l’initiation chrétienne des adultes

Certains fiancés ne sont pas baptisés ou n’ont pas reçu de formation chrétienne. La préparation au sacrement de mariage offre l’occasion d’une première annonce. Elle se fera en lien avec le catéchuménat de la paroisse pour ceux qui souhaiteraient continuer sur le chemin de l’initiation chrétienne.

Célébration du sacrement de mariage

La célébration du mariage est aussi un moment important. Les animateurs de préparation au sacrement de mariage veilleront à aider les fiancés à relativiser les éléments matériels de la fête pour que la célébration à l’église soit le coeur de leur démarche et qu’ils la vivent vraiment comme un temps fort spirituel.

4- Vie en Église

Une expérience d’église

La préparation au mariage est aussi un moment privilégié pour créer ou recréer un lien avec la paroisse, pour faire une expérience concrète de l’église. Par les contacts avec ceux qui les aident à préparer leur mariage, par les formations complémentaires (Alpha, B.A.- BA…), les fiancés rencontrent une église vivante, incarnée, qui les accueille et les accompagne. Il est possible de les associer à la vie paroissiale par un service ponctuel (par exemple diaconie) ou la participation à un temps fraternel. Ces différentes expériences les aideront à trouver leur place dans l’église. Ils ne craindront pas de revenir vers elle pour le baptême des enfants, le catéchisme, à l’occasion d’un deuil, d’une difficulté…

L’accueil d’une communauté

Les mariages sont une vraie joie pour la communauté qui cherchera à la partager de différentes manières  : accueil lors d’une messe dominicale, mise en place d’un parrainage par un couple de la communauté (ex. : invitation du couple de fiancés à un repas à la maison, présence lors de la célébration du mariage…).

Après le mariage

Les fiancés vivent un temps heureux et important à l’occasion de leur préparation au mariage. Pour qu’ils puissent poursuivre leur chemin et rester dans une dynamique de croissance avec l’église, il est bon de leur proposer d’autres rencontres après la célébration du mariage : temps de relecture de leur mariage, participation à une équipe, invitation aux divers événements paroissiaux, propositions de formations complémentaires sur des thèmes qui les intéressent (éducation, communication dans le couple, gestion des conflits, etc.).

5 - Complémentarité des différents acteurs de la préparation

Il est important que, dans la préparation au mariage, différentes personnes interviennent (prêtres, diacres, couples, membres de la communauté paroissiale…). Les missions sont complémentaires mais il est souhaitable de ne pas réserver la dimension humaine aux seuls couples et la dimension spirituelle aux prêtres ou aux diacres. La synergie entre l’équipe de préparation au mariage et l’ensemble des acteurs pastoraux constitue un terreau favorable à l’intégration des fiancés au sein de la communauté paroissiale. Selon les possibilités, pour avoir des groupes de fiancés suffisamment étoffés et une équipe d’animateurs solide, il peut être bon de prévoir la préparation au mariage non pas au niveau de la paroisse mais de l’alliance paroissiale.

Des temps de rencontre en commun pour les fiancés

Les formations collectives facilitent le dialogue entre les fiancés et les animateurs. Elles sont des lieux d’écoute et de partage très libre qui aident les fiancés à approfondir leur vision de l’amour humain, de l’église et de Dieu, sans tabou. Elles élargissent leurs perspectives. Elles sont complémentaires des rencontres personnelles avec le célébrant.

Un accompagnement du couple par le célébrant

Il est important que les fiancés aient de vraies rencontres personnelles avec le prêtre ou le diacre qui suit leur couple. Le dossier de mariage doit être rempli ou repris dans ce cadre, non comme une procédure purement administrative, mais comme l’occasion de parler des différents aspects de leur vie, de leur histoire, pour pouvoir faire la lumière et bâtir sur le roc. Une rencontre individuelle avec chaque fiancé peut être très précieuse pour qu’ils puissent davantage se livrer. Le prêtre ou le diacre qui suit le couple est le garant de la solidité de leur engagement. Il est en principe aussi celui qui célèbre le mariage. Pour l’aider dans son discernement, il lui sera précieux de pouvoir compter sur le regard des autres acteurs de la préparation au mariage, et tout particulièrement quand ceux-ci perçoivent des difficultés.

Une vie pour l’équipe de préparation au mariage

Des couples chrétiens doivent être engagés dans la préparation au mariage. Par leur témoignage, par leurs propos et leurs attitudes, ils ouvrent les fiancés à d’autres dimensions de leur amour qu’ils n’ont peut-être pas encore perçues. Il est important que les couples animateurs vivent de ce sacrement du mariage, y compris dans sa dimension spirituelle, et qu’ils se forment régulièrement. La formation des animateurs est à la fois une nécessité et une grande richesse. Les domaines sont très variés : formation initiale, théologie du Corps (formation biblique et théologique sur l’amour humain), formation à l’écoute et au discernement, à la communication dans le couple, à la vie spirituelle… La vie d’équipe entre animateurs est importante : temps de relecture, vie fraternelle, vie spirituelle. L’engagement dans la préparation au mariage devient alors un lieu de ressourcement pour les animateurs eux-mêmes.

Le service diocésain de pastorale familiale

Le service diocésain de pastorale familiale est au service des paroisses ou des alliances paroissiales pour accompagner la préparation au mariage, pour aider à la réfléchir et à lui donner toute son ampleur. Il recueille et partage les bonnes pratiques de toutes les équipes de préparation (1). Il rassemble les dates des sessions et les met à la disposition des équipes. Il favorise l’unité entre l’ensemble des acteurs de la préparation au mariage et veille à la mise en oeuvre des orientations diocésaines. Le service diocésain propose des moyens concrets pour l’animation et des formations pour les animateurs.

(1) Un certain nombre d’outils ont été mis en commun par les différentes équipes de préparation au mariage, ils sont disponibles en ligne. Pour accéder à cette base de données, contactez le service de pastorale familiale.

Conclusion

La préparation au mariage est un temps de grâce pour les fiancés, comme pour l’Église. Puissions-nous l’accueillir comme tel et prendre tous les moyens à notre disposition pour lui permettre de porter tous ses fruits.

Sylvain Bataille, évêque de Saint-Étienne
Saint-Étienne, le 24 janvier 2019, en la fête de Saint François de Sales

lettre pastorale entrons dans la mission

20 mai 2019 : Lettre pastorale "Entrons dans la mission !"

ORIENTATIONS POUR LA CATECHESE diocese de ST ETIENNE

1er novembre 2018 : Orientations pour l’initiation chrétienne des enfants

5 janvier 2020: Lettre pastorale pour le lancement de la démarche synodale

Organisation des services diocesains saint etienne

29 juin 2018 : Document de référence sur l'organisation des services diocésains

organisation en paroisse texte reference

20 mai 20108 : Document de référence sur l'organisation et les responsabilités en paroisse

Entrons dans notre Jubilé missionnaire 2021

19 mai 2018 : Lettre pastorale pour l’ouverture du jubilé missionnaire 2021

orientations pour les diaconies paroissiales

26 novembre 2017 : Orientations pour les diaconies paroissiales

les alliances paroissiales

4 juin 2017 : Points de repères pour les alliances paroissiales

Un guide pour bien utiliser les églises communales

Un guide pour bien utiliser les églises communales du diocèse de Saint-Étienne