decouvrir-jesus-eglise/les-fetes-chretiennes
Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Facebook Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Instagram Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Youtube
ET - visage christ chapelle

Découvrir Jésus et l’Eglise

Les fêtes chrétiennes

MEA - cloches

La vie chrétienne est rythmée, tout au long de l'année, par des fêtes et des solennités qui aident le croyant et la communauté à entrer plus avant dans le mystère du Salut. Bien plus qu'une juxtaposition de commémorations, "fêtes" et "solennités" nous invitent à entrer dans une vision dynamique et dans l'actualité de notre Salut !

 

Les plus grandes fêtes chrétiennes s’enracinent dans la tradition et le calendrier des fêtes juives qu’elles accomplissent dans la Nouvelle Alliance. De même, comme pour le temps juif, les jours commencent la veille au soir avec l’entrée dans la nuit.

 

L’Avent…

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi ».
Isaïe, 9,1

L’Avent est cette période pendant laquelle l’Église se prépare à la venue du Christ-jésus qui est fêtée à Noël. Cette attente débute quatre dimanches avant Noël et marque le début de l’année liturgique chrétienne.

Mais au-delà, l’Avent est le temps de l’attente, de l’Espérance. C’est à la fois un temps de préparation aux solennités de la Nativité, où l’on commémore le premier avènement du Fils de Dieu parmi les hommes, et un temps où on se tourne vers l’attente de l’avènement en gloire du Christ à la fin des temps.

Une grande partie des textes lus, notamment le prophète Isaïe, nous plongent dans cette perspective du Royaume à venir.

De nombreuses traditions – la couronne d’Avent avec l’allumage progressif, semaine après semaine, des quatre bougies, le calendrier d’Avent, la confection de la crèche, la décoration du sapin de Noël – marquent ce temps tout imprégné par l’attente de la lumière et de la fête de Noël.

 

Noël, la nativité du Seigneur

« Seigneur Jésus, hâte-toi, ne tarde plus :
que ta venue réconforte et relève ceux qui ont foi dans ton amour »
Extrait d’une oraison de Noël

Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ». C’est la célébration de la naissance de Jésus à Bethléem. La Solennité de la Nativité de jésus est célébrée le 25 décembre.

Les chrétiens célèbrent le mystère de l’incarnation : la naissance de Jésus, Fils de Dieu, le Sauveur attendu, annoncé par les prophètes.

Traditionnellement, trois messes qui jalonnent l’entrée dans le jour de Noël : messe de la nuit (ou de la veille au soir), messe de l’aube et messe du jour.

 

 

« Octave » et temps de Noël

Comme à Pâques (qui est le « centre » de la vie chrétienne), la fête de la Nativité se déploie dans une octave, c’est à dire huit jours vécus comme un seul et unique dimanche.

L’Église y commémore entre-autres saint Etienne premier martyre, saint Jean l’Évangéliste et les saints Innocents. Ces trois fêtes ont un lien avec la Nativité. On nommait Dies natalis, le jour de la mort des martyrs et des saints et d’une certaine manière, Etienne est le premier des nouveaux-nés à la suite du Christ. En saint Jean, nous rappelons l’auteur du quatrième évangile, en particulier son Prologue proclamé le jour de Noël : « le Verbe s’est fait chair » (Jn1, 14). Enfin vient le martyre des saints Innocents lire +

Durant le temps de Noël, nous faisons également mémoire de la « sainte famille », Joseph et Marie dont la vie est entièrement

 

Solennité de l’Épiphanie

« A la vue de l’étoile, les mages se dirent entre eux :
Voici le signe du grand Roi, allons à sa recherche ;
offrons-lui en présent l’or, l’encens et la myrrhe, alléluia »
Antienne de l’Épiphanie

Au terme du temps de Noël, l’épiphanie célèbre la manifestation de la divinité du Christ aux mages venus de tout l’orient pour adorer le Fils de Dieu.

Le mot Épiphanie vient du grec épiphanéia : « apparition » ; de épiphainéin : « paraître ou briller sur ». La Solennité de l’Épiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie. La fête est venue d’Orient où elle a été fixée au 6 janvier

L’emploi au pluriel du mot épiphanie met en valeur non seulement la fête de l’Épiphanie qui en Occident désigne la manifestation du Seigneur aux mages, mais aussi son baptême au Jourdain et son premier miracle aux noces à Cana.

Le Baptême de Jésus

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie »
Jean, 3, 17

le Baptême de jésus est fête la 1er dimanche « ordinaire » à l’issue du temps pascal.

Dans son baptême dans les eaux du Jourdain et des mains de Jean-Baptiste, Jésus assume humblement notre humanité marquée par le pêché et le chemin de repentir et de retour vers Dieu signifié dans ce baptême.

La plongée de jésus dans les eaux du Jourdain est comme la préfiguration de sa plongée dans les « eaux de la mort », sa mort et sa résurrection. Évènement marqué par l’humilité et en même temps « épiphanie » (manifestation) de la divinité de jésus : « Celui-ci est mon Fils bienaimé; en lui, j’ai mis tout mon amour ».

 

Le carême

Les 40 jours du Carême sont un temps de conversion qui nous préparent aux grandes fêtes de Pâques.

Ils s’enracinent dans la mémoire des quarante jours passés par Jésus dans le désert, juste après son baptême dans le Jourdain, avant d’inaugurer sa prédication et son ministère en Galilée.

De façon plus lointaine encore, ils s’enracinent dans cette mémoire des quarante années passées dans le désert par le peuple hébreu entre l’évènement de sa libération d’Égypte (l' »exode », sous la conduite de Moïse) et celui de son entrée en « terre promise » (sous la conduite de Josué)

 

Ce temps du Carême commence avec le « mercredi des cendres«  et se déroule jusqu’à l’entrée dans la semaine sainte. temps de conversion et de pénitence, il est marqué par le désir de « revenir à Dieu », de laisser transformer par sa Parole, de renouveler notre foi dans la prière, le jeûne et l’exercice concret de la charité.

 

La Semaine sainte

Le dimanche des Rameaux

Avec le dimanche des Rameaux, nous entrons dans la « semaine sainte » qui est la grande semaine chrétienne et qui culminera avec la célébration de Pâques.

Nous y entrons avec jésus, entrant à Jérusalem, monté sur un ânon et acclamé par les foules venues se presser autour de celui qu’elles pressentent être un Homme de Dieu
Au cours de la messe des Rameaux, 2 évangiles sont proclamés : l’entrée messianique de jésus à Jérusalem puis le récit de son arrestation, de sa Passion et de sa crucifixion.

Les fidèles sont invités à acclamer Jésus avec des rameaux (en France, souvent du buis) qui seront bénis au cours de la célébration et mis en évidence dans les maisons en ornant crucifix, icônes, coin-prières… A noter que les « cendres » imposées sur le front lors du mercredi des cendres proviennent de la combustion de ces rameaux.

 

Le triduum pascal

Au terme de cette semaine sainte, le triduum (« trois jours ») pascal s’ouvre, par la célébration de la Sainte-Cène (institution de l’Eucharistie), le mémorial de passion et de la résurrection de jésus au matin de Pâques. Avec Jésus, nous revivons le chemin de libération, de mort et de résurrection qu’il a ouvert.

La célébration de la Sainte-Cène ouvre ce « mémorial » qui ne s’achèvera qu’avec la messe de Pâques. Du Jeudi saint jusqu’à à la célébration de Pâques, c’est une grande et unique célébration qui est vécue!

Jeudi-Saint

Nous célébrons la Pâque du Seigneur, l’institution du Sacrement de l’Eucharistie que Jésus, à la veille de sa passion et de sa mort laisse à ses disciples, en mémorial et comme sacrement de sa Présence jusqu’à l’accomplissement des temps. Au soir du jeudi Saint, la présence du Seigneur est retirée du Tabernacle dont la porte est laissée ouverte.

Vendredi-Saint

Nous revivons pas à pas l’arrestation, le procès, le crucifiement, la mort et la mise au tombeau de Jésus. Outre les « chemins de Croix » organisés dans les églises, l’Office de la Passion nous donne à entendre le récit de la Passion selon saint Jean et à vénérer la croix, instrument du Salut.

 

Samedi-Saint

La journée du Samedi saint, dans le Triduum pascal, ne comporte pas d’office particulier : on y célèbre simplement la liturgie des Heures. Ce ne doit pas être seulement une journée consacrée aux préparatifs de la fête de Pâques, mais un jour privilégié de silence et de recueillement.

L’Église passe ce grand sabbat tout près de Marie, méditant sur les souffrances du Christ, sa mort et son ensevelissement, dans une espérance invincible. La contemplation ecclésiale s’arrête aussi au mystère de la descente du Christ aux enfers, qui… LIRE LA SUITE

Pâques

La Pâque chrétienne est la plus grande de toutes les fêtes chrétiennes. Au cours de la Vigile pascale, les Chrétiens célèbrent la victoire de Jésus sur la mort, sa résurrection et, à sa suite, renouvellent les promesses du baptême qu’ils ont reçu.

Au cours de la veillée qui reprend, dans la liturgie de la Parole, les grandes étapes de l’histoire du Salut, les catéchumènes reçoivent le Baptême.

La résurrection du Christ est comme l’accomplissement définitif de la Pâque juive, Pessah, qui célèbre la libération de la terre d’Égypte et de la servitude.

 

 

Octave et temps pascal

Comme pour Noël, la fête de Pâques se prolonge en une octave, huit jours vécus comme un seulet unique dimanche.

Puis ce temps de joie se prolonge sur 50 jours. La liturgie du dimanche est marquée par la lecture des « Actes des apôtres » qui évoquent la naissance de l’Église, la première communauté chrétienne, celle des apôtres, de saint Paul, de saint Étienne et des premiers disciples.

Ce temps pascal s’accomplit avec et dans la Pentecôte

Ascension et Pentecôte

« Le vrai but de la vie chrétienne consiste en l’acquisition du Saint-Esprit de Dieu »
Saint Séraphin de Sarov

A l’Ascension, nous fêtons la montée et la glorification du Christ jésus, auprès du Père. C’est dans cette forme d' »absence » apparente de Jésus que peut se déployer, sous l’action de l’Esprit-Saint, le temps de la mission, le temps de l’Église, le temps de notre sanctification jusqu’à l’accomplissement des temps.

A la Pentecôte, nous fêtons le don de l’Esprit-Saint. Cette fête s’inscrit et vient comme accomplir la fête juive de Shavouot qui marque, 50 jours après Pessah, le don de la Torah, de la Loi au Sinaï.

L’Esprit-Saint nous est donnée comme une Loi nouvelle pour entrer et participer à l’édification de cette « terre promise » qu’est le Royaume. Ascension et Pentecôte clôturent ce grand temps pascal et nous fait entrer dans le temps dit « ordinaire » qui est en réalité celui de la Mission!

 

Toussaint

« Voici le peuple de ceux qui le cherchent ! »
Psaume 23

Renouvelés et animés par l’Esprit-Saint, les chrétiens sont appelés à la sainteté! Ils cheminent à la suite de jésus-Christ, Fils bienaimé du Père et frère d’une multitude!

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Cette fête est l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles

 

le Christ-roi de l’univers

 

« Que ton règne vienne,
que ta volonté soit faîte sur la terre comme au ciel! »

Prière du Notre Père

Fin  novembre, la solennité du Christ-roi de l’univers clôt l’année liturgique dont elle est comme le « couronnement »!

Les textes nous rappellent que la royauté exercée par jésus est une royauté de service, vécue au plus haut point par le don qu’il fait de lui-même sur la Croix. les textes tournent également notre regard vers la fin des temps où le jugement s’annonce comme le dévoilement de la charité authentiquement vécue.

 

 

D’autres fêtes, nombreuses, jalonnent et marquent notre année liturgique dont les solennités et fêtes mariales qui rappellent la place toute particulière de Marie dans le plan du Salut.

25 mars : l’Annonciation

2 février : Présentation de jésus au temple

24 juin : Nativité de saint Jean-Baptiste

15 août : Assomption de Marie

8 décembre : l’Immaculée Conception de Marie

 

Sources

Site de l’Église catholique en France
Site liturgie catholique
Site Croire – La Croix

Rencontrer Jésus

Les 7 sacrements de l'Église