Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Facebook Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Instagram Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Youtube
ET-alasource

Feuillet A la Source

A la Source – septembre 2020

Publié le 1 septembre 2020

ACTU àalsource sept2020

Chaque mois, le feuillet livret A la Source vous accompagne, à travers des commentaires d'évangile et questions, pour préparer et animer vos rencontres en fraternités locales missionnaires

Télécharger le feuillet « déroulement d’une rencontre »

Télécharger le feuillet A la Source de septembre  2020

tr-

édito du mois de septembre 2020

Aujourd’hui 21 août 2020, me voici derrière mon clavier pour écrire cet édito. La page d’évangile de ce jour va être ma source d’inspiration. Un clin dieu !! merci Seigneur.

L’écriture en Matthieu (22, 34-40) nous fait entendre la réponse de Jésus qui, interrogé par les pharisiens sur cette question : « Maître, dans la loi quel est le grand commandement ? » va répondre « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

Comment ne pas comprendre que ces deux commandements sont intimement liés et que, de ces deux, prennent sens tous les autres. Il ne s’agit nullement d’un concept, d’une idée mais bien d’une RELATION D’AMOUR. Le commandement d’aimer son prochain comme soi-même est second et pourtant semblable au premier.

J’aime à penser que nos temps de fraternité tentent de mettre en pratique ces 2 commandements. L’écoute de la Parole de Dieu, la prière, le partage d’évangile que nous faisons nourrissent notre relation et notre intimité avec le Seigneur et en même temps, nous font grandir dans l’amour fraternel. Le troisième temps de notre rencontre quant à lui, nous invite à rayonner de l’Amour de Dieu envers notre prochain. L’AMOUR S’INSTALLE DANS LA RELATION. Pour terminer dans ce temps de reprise après l’été, je formulerais cette prière : « Seigneur toi qui est la source de tout Amour, que ta présence grandisse dans nos petites fraternités locales missionnaires, que ton amour irrigue nos vies, nourrissent nos relations et nos engagements concrets vis-à-vis des autres. Aide-nous à trouver les attitudes justes pour une Eglise toujours plus ardente, fraternelle et missionnaire. »

Agnès Laborde
Coordinatrice du Jubilé diocésain

S’accueillir en frères – 20 à 30 min

Vivre un temps convivial et d’échange de nouvelles

Éventuellement autour d’une collation. Ce temps est important pour vivre une fraternité concrète. Chacun peut confier une joie, une difficulté, un évènement, vécus durant la semaine.

Ensemble, à l’écoute de la Parole – 20 à 30 min

Se mettre en présence de Dieu

En silence, par un signe de Croix, une invocation ou un refrain à l’Esprit-Saint, un chant de louange etc.

 

 

Écouter et partager l’Évangile

Le partage porte sur l’Évangile du dimanche

Après une première écoute de l’Évangile et 2 min de silence, chacun redit un mot, une phrase qui l’a touché sans le commenter.

Après une seconde écoute de cet Évangile et 2 min de silence, chacun exprime pourquoi, comment ce passage lui parle, l’interroge…

  • Chacun veille à s’exprimer en « je… »
  • Chacun accueille la parole du frère, de la sœur sans la commenter, avec respect
  • Ce temps se vit dans la confidentialité et la confiance fraternelle

Dimanche 6 septembre
23ème dimanche du temps ordinaire
Mt 18, 15-20 – « S’il t’écoute, tu as gagné ton frère »

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Si ton frère a commis un péché contre toi,
va lui faire des reproches seul à seul.
S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
S’il ne t’écoute pas,
prends en plus avec toi une ou deux personnes
afin que toute l’affaire soit réglée
sur la parole de deux ou trois témoins.
S’il refuse de les écouter,
dis-le à l’assemblée de l’Église ;
s’il refuse encore d’écouter l’Église,
considère-le comme un païen et un publicain.
Amen, je vous le dis :
tout ce que vous aurez lié sur la terre
sera lié dans le ciel,
et tout ce que vous aurez délié sur la terre
sera délié dans le ciel.
Et pareillement, amen, je vous le dis,
si deux d’entre vous sur la terre
se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit,
ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom,
je suis là, au milieu d’eux. »

Retrouver un commentaires et des questions qui peuvent éclairer votre lecture et vous aider à préparer votre partage.

Dimanche 13 septembre
24ème dimanche du temps ordinaire
Mt 18, 21-35 – « Je ne te dis pas de pardonner jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois »

En ce temps-là,
Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander :
« Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi,
combien de fois dois-je lui pardonner ?
Jusqu’à sept fois ? »
Jésus lui répondit :
« Je ne te dis pas jusqu’à sept fois,
mais jusqu’à 70 fois sept fois.
Ainsi, le royaume des Cieux est comparable
à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
Il commençait,
quand on lui amena quelqu’un
qui lui devait dix mille talents
(c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser,
le maître ordonna de le vendre,
avec sa femme, ses enfants et tous ses biens,
en remboursement de sa dette.
Alors, tombant à ses pieds,
le serviteur demeurait prosterné et disait :
‘Prends patience envers moi,
et je te rembourserai tout.’
Saisi de compassion, le maître de ce serviteur
le laissa partir et lui remit sa dette.

Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons
qui lui devait cent pièces d’argent.
Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant :
‘Rembourse ta dette !’
Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait :
‘Prends patience envers moi,
et je te rembourserai.’
Mais l’autre refusa
et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
Ses compagnons, voyant cela,
furent profondément attristés
et allèrent raconter à leur maître
tout ce qui s’était passé.
Alors celui-ci le fit appeler et lui dit :
‘Serviteur mauvais !
je t’avais remis toute cette dette
parce que tu m’avais supplié.
Ne devais-tu pas, à ton tour,
avoir pitié de ton compagnon,
comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?’
Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux
jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera,
si chacun de vous ne pardonne pas à son frère
du fond du cœur. »

Retrouver un commentaires et des questions qui peuvent éclairer votre lecture et vous aider à préparer votre partage.

Dimanche 20 septembre
25ème dimanche du temps ordinaire
Mt 20, 1-16 « Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? »

En ce temps-là,
Jésus disait cette parabole à ses disciples :
« Le royaume des Cieux est comparable
au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
et il les envoya à sa vigne.
Sorti vers neuf heures,
il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
Et à ceux-là, il dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi,
et je vous donnerai ce qui est juste.’
Ils y allèrent.
Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures,
et fit de même.
Vers cinq heures, il sortit encore,
en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
‘Pourquoi êtes-vous restés là,
toute la journée, sans rien faire ?’
Ils lui répondirent :
‘Parce que personne ne nous a embauchés.’
Il leur dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi.’

Le soir venu,
le maître de la vigne dit à son intendant :
‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire,
en commençant par les derniers
pour finir par les premiers.’
Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
et reçurent chacun une pièce d’un denier.
Quand vint le tour des premiers,
ils pensaient recevoir davantage,
mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
En la recevant,
ils récriminaient contre le maître du domaine :
‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
et tu les traites à l’égal de nous,
qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’
Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
Prends ce qui te revient, et va-t’en.
Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi :
n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ?
Ou alors ton regard est-il mauvais
parce que moi, je suis bon ?’

C’est ainsi que les derniers seront premiers,
et les premiers seront derniers. »

Retrouver un commentaires et des questions qui peuvent éclairer votre lecture et vous aider à préparer votre partage.

Dimanche 27 septembre
26ème dimanche du temps ordinaire
Mt 21, 28-32 « S’étant repenti, il y alla »

En ce temps-là,
Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple :
« Quel est votre avis ?
Un homme avait deux fils.
Il vint trouver le premier et lui dit :
‘Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.’
Celui-ci répondit : ‘Je ne veux pas.’
Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière.
Celui-ci répondit : ‘Oui, Seigneur !’
et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? »
Ils lui répondent :
« Le premier. »

Jésus leur dit :
« Amen, je vous le déclare :
les publicains et les prostituées
vous précèdent dans le royaume de Dieu.
Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice,
et vous n’avez pas cru à sa parole ;
mais les publicains et les prostituées y ont cru.
Tandis que vous, après avoir vu cela,
vous ne vous êtes même pas repentis plus tard
pour croire à sa parole. »

Retrouver un commentaires et des questions qui peuvent éclairer votre lecture et vous aider à préparer votre partage.

Prier ensemble

Chacun peut exprimer à haute voix s’il le souhaite une prière (louange, merci, intention personnelle de prière…)

Si une chose lourde a été exprimée, la Fraternité prend le temps de porter le frère ou la sœur dans la prière (Je vous salue Marie…)

 

Conclure par la prière du Notre Père

Notre Père
qui est au Cieux
que ton Nom soit sanctifié
que ton règne vienne
que ta volonté soit faîte
sur la terre comme au Ciel
Donne-nous aujourd’hui
notre pain de ce jour
Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensé
et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre nous du mal
AMEN

S’encourager à vivre l’Évangile – 20 à 30 min

  • Confier un pas à vivre qui m’ouvre davantage à Dieu et aux autres

A la lumière de la Parole de Dieu et des évènements de ma vie, à quel(s) changement(s) suis-je appelé ?

  • Choisir, personnellement ou à plusieurs, une attention concrète pour vivre la fraternité autour de nous.

Notre regard se tourne vers le prochain. Un voisin, une personne en situation de fragilité a-t-il, a-t-elle besoin d’un service concret, d’une aide, d’une écoute, d’une visite, d’une prière ?

  •  Prière

«  Seigneur, nous te prions : fais que nous sachions, nous aussi, te servir avec une charité sans défaut et goûter la douceur de ton amour. »

On veillera à vivre la rencontre sur un temps d’1h à 1h30. En ayant dans le cœur que nos « rencontres » ne sont pas le tout de notre Fraternité : notre communion est appelée à se déployer dans le soin que nous prenons les uns des autres, les services partagés, l’Eucharistie…

Pour faire découvrir ou inviter à une fraternité locale missionnaire…

télécharger le flyer

Agenda / événements

20-30 ans : Inscription pour trois jours d'exercices Spirituels à Vanosc
24
Oct
27
Oct
Formation
20-30 ans : Inscription pour trois jours d’exercices Spirituels à Vanosc
20-30 ans : Inscription pour trois jours d’exercices Spirituels à Vanosc
Deux Institutions au mois d'octobre en vue du ministère de diacre
24
Oct
Spiritualité
Deux Institutions au mois d’octobre en vue du ministère de diacre
Deux Institutions au mois d’octobre en vue du ministère de diacre
Fête de la Toussaint
Célébration
01/11/2020
Fête de la Toussaint
Fête de la Toussaint
Journée de prière pour les défunts
Célébration
02/11/2020
Journée de prière pour les défunts
Journée de prière pour les défunts
Soutien scolaire avec la Conférence Saint-Vincent-de-Paul
Solidarité
04/11/2020
Soutien scolaire avec la Conférence Saint-Vincent-de-Paul
Soutien scolaire avec la Conférence Saint-Vincent-de-Paul