Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Facebook Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Instagram Suivre le Diocèse de Saint-Etienne sur Youtube
ET - Actus

Vie des paroisses

Échos de nos paroisses : témoins de solidarité

Publié le 29 avril 2020

MEA - pasto deuil

Cette rubrique nous donne à lire, voire ou entendre des témoins d'une solidarité concrète vécue en temps de confinement et de crise

Témoignage de Paulette,
Paroisse Bienheureux Antoine Chevirer

« Je sens que parfois le moral n’est pas toujours au beau fixe, alors au téléphone, je leur partage toutes les belles initiatives qui se mettent en place dans nos paroisses et ailleurs et aussi quelques blagues glanées ici ou là pour conjurer les peurs »

« En ce qui me concerne, je n’ai pas le temps de m’ennuyer, je passe beaucoup de temps en coups de fil avec les prêtres âgés que j’accompagne, ceux qui sont en résidence et les autres à domicile. Dans les bonnes nouvelles, c’est que le confinement porte du fruit, (si j’ose dire ainsi ) il n’y a eu que deux cas de covid 19 sur les trois résidences dont le docteur Terrat est médecin coordonnateur (le docteur Terrat est aussi membre de notre équipe santé) le confinement est plus ou moins bien supporté suivant l’état de santé, les activités que chacun avait avant, c’est plus difficile pour ceux qui avaient encore une activité sur leur paroisse, ils ne voient plus grand monde et parfois n’ont plus le même temps de présence de leur aide à domicile, je sens que parfois le moral n’est pas toujours au beau fixe, alors au téléphone, je leur partage toutes les belles initiatives qui se mettent en place dans nos paroisses et ailleurs et aussi quelques blagues glanées ici ou là pour conjurer les peurs.

Sur la paroisse aussi, nous n’oublions pas nos paroissiens âgés et qui n’ont pas les outils de communication modernes. En CPP (conseil pastoral paroissial), nous avons échangé adresses, téléphones… etc des personnes que nous pensions seules ou isolées et nous nous sommes répartis les appels en mettant aussi d’autres paroissiens dans le circuit. Ce partage est très riche et nous permet de découvrir les liens familiaux et amicaux des uns et des autres. J’aurais encore beaucoup de chose à partager… Mais il est presque 20 heures… c’est le moment d’aller sur le balcon ! Bonne continuation à chacun ; Prenez soin de vous ! »

Témoignage de Marie-Françoise,
Paroisse Saint-Vincent-en-Lignon

« Je vous ai dit, au début de mon témoignage, que je visite au nom du Christ ressuscité… Je vous avoue que mardi, lorsque que j’ai quitté la chambre de Charles : mon cœur était brûlant, mes yeux étaient remplis de joie. Le Christ m’a visitée, il était là au milieu de nous »

« Bonjour à vous qui allez lire mon témoignage et ce n’est pas une simple formule je vous souhaite de tout cœur un bon jour…

Je ne vous connais probablement pas, et vous ne me connaissez pas non plus ! Permettez que je me présente brièvement. Je m’appelle Marie-Françoise et le père Sylvain Bataille m’a envoyée en mission, depuis bientôt 4 ans, en tant qu’aumônier, sur la paroisse Saint-Vincent en Lignon auprès de nos aînés (malades, seuls, isolés…) et notamment à l’EHPAD de Boën.

En raison de cette crise sanitaire, que nous connaissons tous, les bénévoles de l’équipe de la pastorale santé ne sont plus autorisés à entrer dans l’établissement, ni les familles. Moi-même, bien que salariée, je n’accède pas à tous les services. A ce jour, je visite au nom de ma foi au Christ ressuscité, deux après-midi par semaine avec l’accord des équipes soignantes.

Mardi dernier, en arrivant dans le service (comme à chaque fois) j’ai demandé quelles étaient les personnes à voir en priorité, celles qui n’avaient « pas bien le moral » celles pour qui le confinement étaient plus compliqué.

Tout en étant très attentive aux règles de sécurité (masques, désinfection des mains, du matériel utilisé..) pour les résidents et pour moi-même, l’équipe soignante m’a invité à aller voir un Monsieur que j’appellerai Charles.

D’ordinaire, ce monsieur est peu expansif il est plutôt réservé. Avant le confinement il participait généralement à la messe proposée une fois par mois ; et les échanges que nous avions étaient brefs et courtois.

À mon arrivée, son accueil a été plutôt distant. J’avais apporté avec moi mon mini ordinateur portable, il l’a remarqué tout de suite. « Vous faites quoi avec ça ? » m’a t-il dit. Je lui ai proposé que nous fassions une petite balade virtuelle dans la Loire, en regardant des monuments ou lieux touristiques et surtout patrimoniaux.

« À partir du moment où ça faisait passer le temps plus vite » Il a accepté. Je me suis assise à bonne distance à ses côtés. Je dois préciser que Charles est en fauteuil.

Les deux ou trois premières images de villages locaux n’ont pas forcément retenu son attention. Il ne connaissait pas et n’exprimait pas grand-chose si ce n’est des ossements d’épaules.

Soudain il s’est mis à rire j’ai été surprise il s’agissait d’une simple cours intérieure…. « C’est là que j’ai fait croire à ma sœur que j’étais allé après mon accident il y à 2 ans. » Il s’agissait en fait du couvent de l’Abbaye de Saint-Nizier-sous-Charlieu.

C’est alors, que Charles s’est déplacé rapidement (je ne l’avais jamais vu manier son fauteuil aussi vite) jusqu’à sa table de chevet. Il a sorti un porte-monnaie pour me montrer des médailles, à l’effigie des papes Paul VI et Jean XXIII, qu’il possède depuis des années.

Par la suite, nous avons regardé des photos, qu’il n’avait pas sorties depuis longtemps. Charles m’a raconté une partie de sa vie, il a exprimé beaucoup d’émotions. Il m’a confié des choses très intimes, exprimé son inquiétude face à cette pandémie.

Nous avons parlé de la solitude, de la mort ; des démarches qu’il a déjà faites en prévision de sa propre mort (n’ayant pas d’enfants et de famille proche)… Dans un moment de prière spontané, nous avons offert au Seigneur ce que nous avons partagé.

Lorsque je l’ai quitté, pour aller visiter d’autres résidents ; Charles était très ému. Il m’a dit « tu reviens quand, vendredi c’est ça ? » J’ai été très surprise qu’il se souvienne de mes jours de présence dans l’établissement….. Et surtout qu’il me tutoie !

Je vous ai dit, au début de mon témoignage, que je visite au nom du Christ ressuscité… Je vous avoue que mardi, lorsque que j’ai quitté la chambre de Charles : mon cœur était brûlant, mes yeux étaient remplis de joie. Le Christ m’a visitée, il était là au milieu de nous. Rendons grâce et osons témoigner de sa présence au milieu de nous…

Les nouvelles technologies peuvent être un moyen pour rejoindre nos frères et sœurs « isolés, confinés ». Prenez soin de vous et des autres ».

Témoignage de Thérèse,
Paroisse Saint-Timothée

« L’esprit d’équipe permet aussi de mettre en place de multiples services ou activités pour rejoindre celui ou celle qui a besoin de rencontre, d’aide financière ou d’un coup de main… Avec le Coronavirus et actuellement dans cette période confinement, nous sommes encore plus attentifs aux familles avec enfants et aux personnes seules ».

Voilà 10 ans que je suis au Secours Catholique et bientôt 8 ans, co-reponsable de l’équipe de Saint-Galmier et ses environs.

C’est un véritable apprentissage à la découverte de l’autre, notre semblable et en même temps sentir ce qui nous anime et nous invite à aller à la rencontre et au partage avec celle ou celui qui a de la peine à trouver un chemin de vie.

L’accueil au camping à Saint-Galmier, dans une caravane du Secours Catholique, où pendant les mois d’été, des familles viennent profiter d’une semaine de vacances.

Cette expérience qui permet de côtoyer des personnes en grande difficulté, m’a souvent touchée au plus profond du cœur.

L’esprit d’équipe permet aussi de mettre en place de multiples services ou activités pour rejoindre celui ou celle qui a besoin de rencontre, d’aide financière ou d’un coup de main…

Avec le Coronavirus et actuellement dans cette période confinement, nous sommes encore plus attentifs aux familles avec enfants et aux personnes seules.

Des bénévoles acheminent des colis alimentaires au domicile ou des chèques services qui ont été mise en place par le Secours Catholique national.

Au sein de notre équipe de St Galmier, nous avons souhaité créer ou continuer les liens entre bénévoles (environ 50), malgré les distances à respecter.

Chaque semaine, un mot est proposé : « Confinement »  « Partage »… et chaque bénévole fait remonté, par mail ou par téléphone, sa réflexion, sous forme d’une ou deux phrases, un dessin ou une photo.  Nous avons déjà récolté 38 réponses pour la 1ère semaine.

« Confinement » : « Pour qu’un aliment ou fruit soit confit, il faut de la préparation, du temps, de la transformation, pour en apprécier plus tard, un autre goût.

Il est en peut-être de même, après le confinement, pour notre vie et la vie de la Terre ! »

 Etre engagé au Secours Catholique est sans cesse :

            Une nouveauté

            Une remise en cause

            Un appel à aller plus loin, plus près…

Jusqu’à rencontrer Celui qui est avec nous et que j’appelle Jésus-Christ.

Témoignage du Père Jo Epalle,
Paroisse Saint Marcellin-en-Pilat

Quelques petites fleurs…

Marvin, jeune étudiant de Côte d’Ivoire, qui fait des études de Droit à Saint Etienne et vivant une situation familiale un peu compliquée, a récemment perdu son grand père (région de Man, ouest Côte d’Ivoire) auquel il était très attaché. Le mercredi 1° avril, appel de Marvin « Comment allez-vous, je voulais prendre de vos nouvelles…Est-ce que ce temps de confinement n’est pas trop dur pour vous ? Chez nous, on prend soin des ‘’anciens’’. J’ai perdu mon grand-père, il me manque beaucoup. Prenez bien soin de vous ! »  

Samedi 4 avril, proposition de la responsable de l’aumônerie de la Maison de retraite de Saint Genest-Malifaux : « D’habitude pour la Semaine sainte, on visite les résidents et puis il y a le chemin de Croix le vendredi Saint. Et si on faisait un courrier aux résidents des trois Maisons de retraite de la paroisse pour leur dire            que nous serons tout proches d’eux par la pensée et la prière surtout du jeudi saint jusqu’à Pâques. Et on leur donnerait quelques indications pour prier chaque jour. Et si on envoyait aussi un petit courrier au personnel soignant pour les remercier de tout ce qu’ils font au service des résidents ?» Nous avons soumis ce projet aux responsables des trois EHPAD qui ont été très accueillants et qui ont même proposé que les secrétariats fassent eux-mêmes les tirages des feuilles et les remettent aux résidents et au personnel soignant. » Le mardi 7 avril, voici l’une des réponses à notre courrier : « Nous, personnel de la maison de retraite, avons été très touchés par cette reconnaissance du travail fourni pendant cette pandémie. Nous vous remercions chaleureusement de ce geste de sympathie qui nous va droit au cœur. Pour nos croyants et pratiquants au sein de la structure, c’est également une période très difficile : pas de messe, pas de rameaux bénis…Nous veillerons à remettre en main propre ou à leur lire les différentes prières. MERCI pour vos actions. Nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de Pâques et ce malgré le confinement. »

Je fais partie d’un collectif ‘’Solidarité’’ qui vient en aide à 5 personnes et familles en difficulté (dont une famille de réfugiés angolais). Nous faisons chaque année trois ou quatre manifestations (soirées festives – théâtre – bal folk…) pour sensibiliser les gens du coin aux situations de précarité. Un bal folk devait avoir lieu le samedi 16 mai. On comptait sur cet  événement pour alimenter notre trésorerie. Mardi 14 avril : décision du collectif ‘’Solidarité’’ d’annuler le bal à cause du Covid-19. Donc pas d’apport financier dans les mois qui viennent ! Réactions : il ne faut pas que ça pénalise la famille H. qu’on approvisionne de manière habituelle. Chaque personne du collectif rapproché de H., lorsqu’elle fait ses courses, achète un peu plus de nourriture. Le supplément est porté à H. J’en suis émerveillé !

Témoignage de Gérard,
Paroisse Saint-Timothée

« je n’entends que des propos bienveillants et je pense que notre fraternité va sortir renforcée de cette épreuve »

Vendredi 21 Février, 19h30 : Réunion des 8 membres du Conseil d’administration de l’Association « Avec Toit Forez » avec, entre autres, à l’ordre du jour :

  • la préparation de la future Assemblée Générale prévue le 18 Avril et 
  • l’accompagnement en préfecture de deux de nos protégés, le 13 Mars pour « récupérer », après plusieurs mois de report, leur titre de séjour.

Nous ne le savions pas encore, mais dès le 17 mars : « CONFINEMENT » Ouf ! les titres de séjours ont pu être récupérés in extremis, un souci en moins !!

Le confinement commence et après quelques jours d’adaptation, il faut bien assurer le suivi de l’association. D’abord contacter par mail les membres du C.A pour prendre la décision d’annuler l’Assemblée Générale. Ensuite, il faut bien faire avancer les dossiers en cours sans pouvoir sortir de chez soi. Heureusement, il y a internet et ses sites officiels qui permettent de s’assurer notamment de la prolongation automatique des récépissés devenant périmés. Nous devons aussi saisir le tribunal administratif dans les délais pour un problème d’échange de permis de conduire étranger.

Et dans ce contexte inédit, arrive vite le souci du contact humain, et là, l’accessoire indispensable devient le téléphone. Un appel aux familles permet de s’assurer qu’elles vivent au mieux cette période. Par exemple, l’une d’elle a constaté une fuite d’eau dans son appartement. Je lui conseille de contacter sa propriétaire (En effet, nous essayons de ne pas trop les assister). Je la recontacte pour m’assurer que la réparation a été faite.

Des appels réguliers à mes collègues du C.A déclenchent un effet « boule de neige », tout en prenant des nouvelles de chacun et de leur famille, ils me font part de leurs contacts, eux aussi, avec les migrants, ainsi que de leurs actions pour les soutenir. Certains, notamment participent à l’approvisionnement alimentaire nécessaire d’une famille dans le besoin.

En conclusion, je n’entends que des propos bienveillants et je pense que notre fraternité va sortir renforcée de cette épreuve. Cela me conforte dans les valeurs de service et de solidarité auxquelles je crois pour un monde plus juste.

A SUIVRE…

Extrait du message du Conseil d’Églises chrétiennes en France pour Pâques

[…] Jésus-Christ nous précède et vient à notre rencontre, Il nous accompagne et suscite en nous la paix et la persévérance. Il renforce en nous et entre nous la fraternité, Il ouvre en nous la joie du partage et de l’attention aux autres.

Nous encourageons chaque membre de nos Églises à continuer à inventer ensemble dans cette période de distanciation, des signes visibles de fraternité, une éthique de solidarité, de charité et d’unité : lecture commune de la Bible, temps de prière partagés, chaînes téléphoniques pour prendre soin les uns des autres, etc.

Nous exhortons chacune et chacun à mettre tout en œuvre pour être disponibles auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin, en mutualisant les ressources et les moyens disponibles dans cette situation de confinement.

Nous rendons grâces au Seigneur, en communion les uns avec les autres, pour sa présence agissante dans nos vies, au cœur même des épreuves.

Le Christ met sa lumière dans nos ténèbres : Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité !

Pasteur François Clavairoly, Métropolite Emmanuel, Mgr Eric de Moulins-Beaufort
Co-présidents du CECEF

Agenda / événements

Horaires d'été de la librairie Culture et foi et du CIC
04
Juil
08
Août
Informations
Horaires d’été de la librairie Culture et foi et du CIC
Horaires d’été de la librairie Culture et foi et du CIC
Camp d'été à Longiron du 6 au 31 juillet 2020
06
Juil
31
Juil
Enfants
Camp d’été à Longiron du 6 au 31 juillet 2020
Camp d’été à Longiron du 6 au 31 juillet 2020
Pas de collecte du CCFD... mais un don
Informations
07/07/2020 - 28/07/2020
Pas de collecte du CCFD… mais un don
Pas de collecte du CCFD… mais un don
16 juillet : Le Sanctuaire de Lourdes lance, "Lourdes United" e-pèlerinage mondial
Pèlerinage
16/07/2020
16 juillet : Le Sanctuaire de Lourdes lance, « Lourdes United » e-pèlerinage mondial
16 juillet : Le Sanctuaire de Lourdes lance, « Lourdes United » e-pèlerinage mondial
Soyez mes témoins - les sessions de Paray-Le-Monial près de chez vous
Mouvement
17/07/2020 - 19/07/2020
Soyez mes témoins – les sessions de Paray-Le-Monial près de chez vous
Soyez mes témoins – les sessions de Paray-Le-Monial près de chez vous